Ostéopathie et tendinite du coude

 

 

Introduction sur l’ostéopathie

 

L’ostéopathie est une thérapeutique manuelle dont le but est de rétablir la mobilité physiologique de chaque segment corporel. A l’aide de tests spécifiques, l’ostéopathe recherche la perte de mobilité de la zone douloureuse (articulation, viscère, muscle, tissu,...) et des segments en rapport avec celle-ci.

 

Qu’est-ce que la tendinite du coude?

 

La tendinite du coude, appelée tennis ou golf elbow selon sa localisation, est le mal de l’homme moderne, par surutilisation ou utilisation répétitive de ses mains. Les outils actuels mis à notre disposition nous contraignent à utiliser nos articulations dans des positions qui ne leur sont pas adaptées. En effet, le coude de l’homme a été créé afin qu’il accomplisse quotidiennement le simple geste de se nourrir : attraper un aliment (coude en extension et main en pronation) et le porter à la bouche (coude en flexion et main en supination). Or l’homme moderne doit se servir d’objets qui le forcent à tenir son coude en flexion et sa main en prise forte. Entre autre, dans la vie de tous les jours, la souris d’ordinateur, le fer à repasser, ou encore pour les sportifs la raquette de tennis ou le club de golf, contraignent l’articulation et positionnent les os de façon non physiologique. D’un point de vue anatomique, il faut savoir que les muscles de l’extension du poignet s’insèrent sur la face externe du coude et ceux de la flexion du poignet sur la face interne. Lorsque nous réalisons des gestes répétitifs, dans une position ne respectant pas la physiologie articulaire du coude, alors les muscles se contractent et frottent sur l’articulation, créant de ce fait une inflammation des tendons en rapport. C’est cette inflammation appelée tendinite qui crée la douleur et la perte de force du coude au poignet.

Ceci est le schéma simple, mais il arrive parfois que le chemin se complique lorsque le problème vient de plus haut, c’est-à-dire du cou. En effet, les nerfs qui innervent les muscles du coude proviennent des vertèbres cervicales. Si, au niveau du cou, des tensions perturbent les articulations, alors les nerfs qui en sortent n’effectueront pas leurs fonctions correctement et seront susceptibles de créer des tensions musculaires au niveau du coude.

Alors, ces tensions musculaires associées à la surutilisation articulaire risqueront d’entrainer l’inflammation tendineuse. Et vice versa, les tensions musculaires du coude enverront un signal nerveux via les nerfs cervicaux en rapport, ce qui maintiendra la tension et l’inflammation et créera ainsi un cercle vicieux.

 

 

Quand consulter ?

 

Vous ressentez une douleur vive au niveau du coude, à l’intérieur ou à l’extérieur, une sorte de décharge électrique en un point précis, qui peut irradier vers le bras ou l’avant-bras et la main. La palpation de la zone est chaude et douloureuse.

Ces douleurs sont ressenties au mouvement du poignet ou du coude, parfois même au repos, ou encore lors de la mobilisation de la tête.

Une diminution de la force musculaire peut être perçue, en particulier lors du port d’objets plus ou moins lourds.

Des douleurs cervicales peuvent accompagner ces sensations, ainsi que des douleurs à l’épaule et/ou au poignet.

 

Le traitement ostéopathique

 

Lors de la séance d’ostéopathie, l’intérêt est porté sur le mouvement articulaire du coude, la tension musculaire et l’innervation.

Le mouvement physiologique de chaque os par rapport à l’autre est recherché, et s’il est diminué, on s’attachera à le restituer à l’aide de techniques spécifiques.

Mais quel est l’intérêt d’avoir une mobilité articulaire si les muscles s’y insérant sont spasmés? Il faut donc détendre les muscles en rapport à l’aide de techniques dites de crochetage et des massages intra musculaires. Bien évidemment, il faudra aussi traiter les muscles de la main, de l’avant-bras et du bras.

Mais encore, quel est l’intérêt de détendre les muscles si leurs innervations sont perturbées à l’origine? Il est alors clair qu’il faut vérifier les vertèbres cervicales d’où sortent les racines nerveuses innervant les muscles du coude et si besoin il faudra traiter les articulations cervicales.

Ainsi, le but du traitement ostéopathique est de traiter à la fois l’endroit de la douleur, le coude, mais aussi les zones en rapport anatomiques et neurologiques, le cou et l’ensemble du bras, avant-bras, poignet et main. Dans ce sens, le traitement ostéopathique permet d’éviter ou de casser la boucle du cercle vicieux entre l’articulation, l’innervation, et les muscles.

 

Conseils

 

La tendinite du coude est à prendre au sérieux et ne guérit pas seule, il ne faut pas la laisser évoluer car l’usure du tendon peut conduire à la longue à sa rupture.

Votre médecin peut vous prescrire une radiographie voire un IRM pour confirmer le diagnostic et si besoin un antalgique voire un anti-inflammatoire lorsque la douleur est insupportable. Dans les cas extrêmes, les infiltrations par injection de cortisone sont nécessaires.

L’utilisation de poches de glace et l’auto massage permettent de soulager l’inflammation et les tensions musculaires.

Un traitement manuel ostéopathique est vivement conseillé afin de traiter la cause et de soulager la conséquence, c’est-à-dire la tendinite.

Le repos est préférable, parfois avec une attelle, et l’arrêt du geste incriminé est indispensable. Vérifiez votre position de travail, en particulier votre poste d’ordinateur en réglant votre siège afin que les avants bras reposent sur la table. Si la prise de la souris d’ordinateur est gênante, pensez à utiliser les joysticks qui modifient la prise. Faites des pauses régulièrement pendant lesquelles vous étirerez vos bras et masserez votre nuque. 

 

 

© 2012 by EHM. All rights reserved.

קליניקת אוסטואופתיה

   058-585-5965

 

אווה חיון מיכלזון-אוסטאופתית